Visit Homepage
Skip to content

Les intervenants

Isabelle Hernandez (danse jazz)

Professeur de danse et formatrice pédagogique au Diplôme D’État dans le centre de formation professionnelle EPSEDANSE dirigé par A.M.PORRAS à Montpellier pendant 15 ans.
Spécialisation pour l’enseignement de la danse aux enfants.
Intervenante en milieu scolaire dans de nombreuses écoles maternelles et primaires de l’Hérault dans le cadre de convention avec l’académie de Montpellier.
Atelier-danse au centre pour adultes handicapés APIGHREM St Mathieu de Tréviers 34.
Intervenante sur les TAP des écoles maternelles et primaires.
Présidente de l’association SALTABAT Fabrique de Danse et d’Arts en Pic Saint Loup, organisatrice d’événements et de spectacles.
Écriture d’un journal pédagogique, traité sur l’enseignement de la danse auprès des jeunes enfants :
« L’enfant Danseur » est en phase d’édition. Il servira de support pour des formations pédagogiques.

 

Véronique Palmérini (cirque)

Passionnée de cirque depuis mon enfance, mon parcours commence par celui d’une élève d’école de cirque, puis d’artiste (environ 20 représentations par an de mes 12 à 18 ans), en parallèle de mes années de collégienne et de lycéenne.

La pédagogie des écoles de cirque d’alors, basée sur l’apprentissage « à la dure » ne me correspondant pas pour transmettre, je me suis rapprochée très tôt de l’animation, en passant mon BAFA et en travaillant dans des « colos cirque », séjours basés sur la découverte du monde du cirque et de son imaginaire, tout en continuant les spectacles en parallèle (environ 45 par an).

Mon envie grandissante de parcourir les différents cirques européens, m’a poussé à mettre de côté ma recherche de pédagogie cognitive, pour me centrer sur mes rêves d’enfant : être artiste de cirque. Depuis mes 19 ans, j’ai ainsi passée 12 ans de ma vie « sur le voyage » (vie en caravane, etc.), en tournées dans différents cirques européens (Circo Coliseo en Espagne, Pinder en France, Circus Carl Busch en All, Circus Fossett en Irlande, Cirque de Paris, etc.).

Le nombre de spectacles a été d’environ 2000 en 12 ans, avec différents numéros : trapèzes en ballant, fixe et volant ; corde lisse ; cadre aérien en ballant ; cerceau aérien ; acrobatie ; mains à mains ; contorsion ; clown (pour les principaux) ; en création personnelle ou avec d’autres artistes (pour les numéros collectifs) tout en participant à des formations entre les « saisons » (tournées de 6 mois à 1 an) de cirque.

Après une carrière en tant que trapéziste-acrobate, je décidais de fonder une famille, de me sédentariser et de mêler enfin le cirque à l’animation. Aujourd’hui, je prends autant de plaisir, sinon plus, à transmettre mon savoir, par l’analyse de mes expériences, mais aussi en me nourrissant de différents ouvrages et de diverses formations, dont le BPJEPS fait partie, pour une  transmission au plus juste.

En septembre 2006, j’intègre l’école de cirque ZEPETRA, où, grâce à mes expériences acquises dans d’autres écoles de cirque, j’ai pu proposer divers projets, mis en place certains (dont les cours/animation : bébé/parents, Cirque en Famille, Trapèze ballant et cadre aérien ballant pour adultes, interventions dans les crèches) et animé d’autres (trapèze volant, colos cirque, adultes handicapés, scolaires etc.). J’y suis Responsable des aériens, référent petite enfance et intervient dans l’organisation et la préparation de tout projets pédagogique de tout ordre, prête et utilise mes portiques et participe au montage du chapiteau.

Le cirque, loin des préjugés, est un outil  fantastique au développement psychomoteur, cognitif, social  et affectif pour chaque enfant, adulte en devenir, et chaque adulte.  Il répond également à la recherche de créativité, nécessaire à chacun, à tous les âges. C’est un outil très riche où le dépassement de soi, le jeu, les différentes disciplines renforcent, à celui qui la pratique, sa propre image et ses liens avec les autres.

Parallèlement, je continue la peinture et le yoga.

Eve Jouret (danse contemporaine)

Artiste chorégraphique et professeur de danse contemporaine au CRR de Montpellier, Eve Jouret a suivi les enseignements des danseurs de la Compagnie Bagouet, de Françoise Texier, Thierry Raymond, puis au CCN de Montpellier.

Elle questionne dans son enseignement et sa pratique artistique l’engagement du corps du comédien, du clown , du chanteur et du danseur.

Interprète pour les compagnies de danse (Groupe Grenade, Amalgame), arts de la rue (l’Eléphant Vert),  clown (compagnie Doré) et « maitre à danser » pour Grognon Frères.

Elle a été membre actif du groupement d’artistes Rhizome, nourrissant ainsi sa recherche de rencontres et croisement artistique.

 

François Ceccaldi (percussionniste)

Compositeur, graphiste, musicien accompagnateur, percussionniste…
Créateur protéïforme, Ceccaldi François a une approche très personnelle de l’écriture et de la
création. Il ne veut pas choisir entre musique et arts visuels et part du postulat que chaque
discipline nourrit l’autre.
Il entretient depuis 20 ans une relation privilégiée avec la danse, compose pour de nombreuses
compagnies et intervient en tant que musicien-accompagnateur spécialisé dans la relation
musique – danse, notamment au Conservatoire de Montpellier, à Epse Danse, au cours de stages
nationaux et internationaux (Bolzano Danza, DARC Châteauroux)…
Parmi les nombreux chorégraphes et pédagogues avec lesquels Il a collaboré ou qu’il retrouve
régulièrement on peut citer entre autres : Anne Marie Porras, Rita Quaglia, Isabelle Hernandez,
Eve Jouret, Jean-Pierre Alvarez, Leonardo Montecchia, Gianluca Girolami, Jennifer Mann, Sharon
Booth, Esther Balfe ….
Les percussions traditionnelles et contemporaines (zarb, darbuka, tablas, jenbé, frame drums,
garrahand,…) sont sa base instrumentale.
Il les intègre astucieusement au sein de ses productions et de ses accompagnements a d’autres
instruments harmoniques et aux technologies les plus récentes telles que les loopers, les surfaces
et interfaces de contrôles informatiques, ce qui lui offre un vaste champ de possibilités et de
sonorités …
Sa sensibilité face au mouvement, sa capacité à «saisir» la danse et a en devenir son complice
permettent de collaborer avec une grande liberté de créativité et rendent son esthétique
inclassable.
Il dirige depuis 2002 la structure de création hybride Out Of Tune.
Son dernier CD «The Dance (Inside) Vol.3» destiné aux cours et ateliers de danse reflète une
partie de cette démarche artistique spécifique.
Il réalise également des créations graphiques et vidéo pour le spectacle vivant, et des productions
artistiques personnelles dans le domaine des arts plastiques et du vidéo-mapping.

Laurent Pottier (Tango)

Enseignant le Tango depuis 2004 sur Montpellier, j’ai développé une pédagogie dynamique et ouverte, l’idéal étant d’amener les danseurs à découvrir et créer leur propre style, puis le faire évoluer.

Il n’y a pas d’âge pour commencer l’apprentissage du Tango, ma recherche est basée sur l’unité et l’osmose du couple de danseurs et non sur les prouesses techniques. Éducateur sportif de formation et également professeur de karaté, mon enseignement se base sur la cohérence des mouvements de chacun des danseurs et la compréhension du corps de l’autre dans ses mouvements.

Le tango est une danse d’improvisation, de ressenti, dont les seules limites sont notre intuition et notre imagination. »

 

Assiata Abdou (danse africaine)

Assiata Abdou a été formée par Elsa Wolliaston, pionnière de la danse africaine en France, ainsi que par Norma Claire, autre personnalité importante de cette discipline.
Elle fut interprète pour Béjart, Elsa Wolliatson et Heddy Maalem. Elle se nourrit de leurs écriitures chorégraphiques et développe parallèlement une pédagogie de la danse africaine en Europe : en Suisse auprès du Rudra Béjart, en Norvège, au Luxembourg, à Paris, Marseille, Macapà ou encore Londres.

Par ailleurs, elle chorégraphie pour sa propre compagnie depuis 2006, « L’âme de fond » présentée à Florac, un solo « Le Panier et la Graine de Café » présenté au festival Africajar 2008, « Variations pour une solitude » à Paris, et plus récemment, « Variations pour une rencontre » à Montpellier.

Aujourd’hui, Assiata Abdou enseigne en France. Elle propose un enseignement des danses africaines du Mali, de la Guinée, tout en développant l’écoute musicale afin que chaque élève, confirmé ou débutant, puisse trouver le style, la couleur ou le parfum de sa propre danse, et puiser dans les danses traditionnelles africaine un élan afin de décloisonner son expression personnelle et d’enrichir son écoute musicale.

Les percussions africaines sont plus que de la musique, ce sont les guides de la danse.
Elles marquent les changements de mouvements par les appels, elles aident les danseuses et les danseurs à bien placer leurs pas, à être dans le rythme.
Les percussionnistes sont véritablement les assistants du professeur de danse africaine.
Des percussionnistes de talent assistent Assiata Abdou.
Selon les cours :

  • Jacky Diabate au djembé / n’goni
  • Julien Icard aux djembé / dums

http://www.danse-africaine-montpellier.fr

Marylène Duprey (chant)

Chanteuse lyrique, elle a perfectionné sa technique vocale auprès de Marie-Pierre Desjoyaux et Jean-Pierre Blivet. Après plusieurs années de prestations scéniques dans diverses formations, elle se consacre aujourd’hui essentiellement au travail de la voix par l’intermédiaire de cours de chant, de stages et de préparations vocales au sein de différentes chorales et autres institutions. Elle pratique également la musicothérapie au sein de centres spécialisés.

Itinéraires a été créé en 2016 dans le but de promouvoir l’enseignement du chant par l’intermédiaire de cours individuels, stages et ateliers vocaux.

Plusieurs stages sont organisés tout au long de l’année en France et dans les Dom Tom avec d’autres disciplines telles que le yoga, le tai chi, le jazz, la mise en scène, la cuisine et la psychothérapie.

« Le but est d’amorcer ce lent enracinement de la voix dans les profondeurs du corps » Ian Magilton

maryleneduprey.com

 

Laura Vaï (D.J)

Elle débute le mix en 2007.

Pendant 3 ans, elle se fait la main dans des soirées privées avec un penchant très Pop Rock.

En 2010, elle intègre l’école de Dj UCPA à Lyon et devient résidente du Zèbre Bleu et du Pulp, endroits renommés de Montpellier. Elle y acquière une très large culture musicale.

Fin 2016, elle quitte cette résidence pour se consacrer à d’autres projets musicaux.

Ses mixs éclectiques et son analyse fine de la piste en font une DJ redoutablement efficace. »